Mes coups de coeurRevue de presseExpositionsPhotographieSculptures

Quand la Nature se fait Artiste SculpteurJean-Pierre GANELON, Artiste Sculpteur et Photographe Bordelais

Galerie des différentes sculptures réalisées et recueil de poèmes.

Longues ont été les heures où j'ai erré le long des berges de la Garonne, sur les plages et dans les forêts à la recherche d'une force invisible qui me permettrait d'accepter cette maladie tombée du ciel comme la foudre où tout par moment n'est que douleurs solitaires.

Attirance d'un jour où au milieu de multiples bois en décomposition le déclic se fit sur cette forme naturelle sculptée par le temps. Relation presque sadomasochiste où la déchirure de la lime laisse entrevoir une beauté cachée.

Douce relation où sensualité du toucher se dessine au bout des doigts au travers du papier à poncer.
Elles sont là sous mes yeux effleurant ma peau.
Parfum de cire redonnant une nouvelle vie à ces bois délaissés.

Sculptures

sculpture_03

n°1
Je l'ai vue au milieu des bois délaissés en bord de Garonne. Sa rondeur m'a de suite fait penser à la grossesse qui en son centre porte l'enfant.

sculpture_04

n°2
J'aime la sensation de son touché, je l'imagine coquillage renfermant la perle tant recherchée.

sculpture_07

n°3
Au premier regard, il m'a propulsé dans la mythologie des anciens. Le cyclope, qu'elle drôle d'image où se cache la sorcière des contes de notre enfance.

sculpture_12

n°4
Tel un taureau, elle nous provoque presque avec ses cornes trapues. Mélange de puissance avec le vent qui souffle en Camargue. Beauté sauvage de souvenirs de jeunesse à Sainte Marie de la Mer. A tous les gitans.

sculpture_photo1

n°5
Douce sensation du toucher où la main glisse sur le bois. Sensuelles caresses sur ce buste de la grèce antique.

sculpture_02

n°6
Clin d'œil avec la cuisine. Elle me fait penser à une racine de gingembre. Mélange d'épices où la lumière transforme les trous creusés par le temps.

sculpture_08

n°7
Dans le brouillard, il m'a semblé apercevoir un extraterrestre, mais au fil des heures où mes doigts l'ont poncé, je n'ai vu qu'un petit monstre très attachant.

sculpture_10

n°8
Tel un reptile des vignes, il s'approche de moi avec élégance, comme pour effleurer mes lèvres afin d'effectuer le baiser dit du serpent.

sculpture_01

n°9
Tel un confiseur, elle travaille le bois comme de la guimauve, jaune couleur miel, son nœud n'en finit pas de me surprendre.

sculpture_11

n°10
Lors d'un repas entre amis, il était là dans le jardin, dans l'attente de terminer sa vie dans la cheminée. Il m'a séduit, c'est le cerisier sauvé du feu.

sculpture_05

n°11
Complexe de part sa forme, je la vois sortir des bois quand la couverture de la nuit recouvre le jour. Elle me fascine tout simplement.

sculpture_06

n°12
Quelle agressivité dans ses aiguilles qui se dressent vers le ciel, pourtant, au fil des heures, mes doigts ont fini par l'apprivoiser.

sculpture_13

n°13
J'aime ces trois écorces de châtaignier plusieurs fois centenaire. Respect d'une philosophie asiatique où corps et esprit font l'amour en toute harmonie.

sculpture_14

n°15
Je l'ai aperçue où les vagues se meurent sur le sable doré au milieu de la blancheur de l'écume, son rose moucheté par le soleil couchant, son élégance m'ont attiré. Drôle de créature des fonds marins.

sculpture_09

Hors série
Après plusieurs heures passées dans la poussière, une fois finie, j'ai l'impression qu'elle sort de son cadre pour me fixer du regard.